La période d'adaptation : comment ça se passe ?

Accueillir votre enfant aux "Coccinelles" nécessite d'abord une période d'adaptation.

Cela signifie que vous devez vous rendre disponible avant que la structure accueille votre enfant selon les besoins définis avec la directrice.

 

Tout d'abord, l'équipe vous accueille en compagnie de votre enfant au sein du service, de 1 à 2 heures, le matin pendant plusieurs jours. Vous pouvez jouer avec lui, échanger avec l'équipe sur vos questions, le fonctionnement. Les professionnelles vous posent des questions sur les habitudes de vie de votre enfant et remplissent la "feuille de vie" qui regroupe toutes les informations importantes.

 

Ensuite, nous accueillerons votre enfant seul: d'abord 1/2 heure, puis 1 à 2 heures, pour le repas de midi, pour le temps de sieste et enfin en petite journée. 

 

La durée de la période d'adaptation n'est pas fixe. Elle dépend de la relation que vous avez avec votre enfant, des éventuelles difficultés de séparation, de son sentiment de sécurité.

 

Cette période s'adapte donc à vos besoins... Et  à ceux de votre enfant !

 

La période d'adaptation: à quoi çà sert ?

« L’adaptation, ce n’est pas seulement pour l’enfant, mais aussi pour ses parents et pour les professionnels »

 

Votre enfant lit en vous comme dans un livre ouvert, ressent vos émotions, vos peurs, vos craintes...  

La période d’adaptation vous permet d’apprendre à connaître les professionnelles qui s’occupent de votre enfant. Petit à petit, vous pouvez prendre confiance, et c’est grâce à cette confiance que votre enfant se sentira en sécurité. Vous pouvez poser vos questions, faire part de vos craintes, rencontrer chaque professionnelle, observer le fonctionnement...

 

Lorsque votre enfant arrive à la crèche, pour lui tout est inconnu. Durant l’adaptation il peut observer les autres enfants, apprendre à connaître ces nouveaux adultes qui vont s’occuper de lui, apprivoiser les lieux, accepter ce grand changement dans sa vie. Tout cela demande du temps, un temps qui se fait en douceur.

Les professionnelles ont besoin de ce temps pour apprendre à connaître les habitudes de l’enfant, ses rythmes, ses habitudes, ses jeux, ses capacités, ses besoins...

 

Pour que parent et enfant vivent au mieux la séparation, il est important d’expliquer à l’enfant la situation, de mettre des mots sur ce qui se passe, mais aussi de lui dire vos émotions : votre angoisse, ou votre confiance. Parler lui permet de comprendre la situation pour mieux l’accepter.


Commentaires: 0